Закрыть ... [X]

Les photos retouchées sont partout ! Des mannequins à la peau parfaite et aux formes qui le sont tout autant, aux publicités présentant des produits flatteurs ou encore des photos insolites que l’on retrouve sur le net. Difficile du coup de croire ce que l’on voit (St Thomas à des soucis à se faire…). Comment, dès lors, être sur que la photo qui s’affiche sous nos yeux a été retouchée ou pas ?

Il existe deux solutions logicielles pour détecter les photos retouchées.

1. Jpegsnoop

La vérification automatique de l’authenticité d’une photo va être rendue possible par l’utilisation d’un petit logiciel gratuit : . Je précise que malheureusement ce logiciel n’existe pas pour les environnements Mac ou Linux.

Comment fonctionne JPEGsnoop ?

Ce logiciel va examiner (données techniques intégrées dans votre photo au moment de la prise de vue et lors du traitement par votre logiciel de retouche photo) et comparer son taux de compression à sa base de donnée regroupant des informations sur des milliers d’appareils photos. De cette analyse, JPEGsnoop déterminera si votre image est brute ou pas.

Du coup, l’examen des données Exifs par le logiciel va vous permettre d’apprendre pas mal de choses sur la photo (appareil photo et logiciel de retouche utilisé, paramètres de prise de vue, etc…)

Utilisation de JPEGsnoop

Son utilisation est archi simple : après avoir installé le logiciel sur votre PC, il vous suffit d’ouvrir la photo (File/Open Image…) et de cliquer sur OK. Allez ensuite au bas des inscriptions qui apparaissent à l’écran et regardez les dernières lignes.

Langouste géante

Alors, photo retouchée ou pas ?

Une classe allant de 1 à 4 apparaît et vous permet de savoir ce qu’il en est :

  • class 1 : la photo a été retouchée (image is processed/edited)
  • class 2 : l’image a use grande probabilité d’avoir été retouchée (image has high probability of being processed/edited)
  • class 3 : l’image a use grande probabilité d’être une photo originale (image has high probability of being original)
  • class 4 : incertitude de savoir s’il s’agit dune photo originale ou retouchée (uncertain if processed or original)

Prenons l’exemple de cette photo de langouste géante trouvée sur le net. L’analyse de la photo par JPEGsnoop laisse apparaître qu’il s’agit d’une photo truquée (class 1).

Analyse JpegSnoop

Les limites de Jpegsnoop

Si ce logiciel permet d’en apprendre beaucoup sur les traitements subis par une image, il a aussi ses limites :

  • Comme annoncé plus haut, il ne permet pas de faire la différence entre une amélioration de photo (couleur, contraste) et un photomontage.
  • Il considère une image au format Raw convertie en Jpeg comme une retouche.
  • Il arrive, malgré sa base de donnée importante, que des photos apparaissent en class 4.

2. FotoForensics

L’autre solution de détection automatique est de se rendre sur FotoForensics pour une analyse en ligne de votre image.

Comment fonctionne FotoForensics ?

FotoForenscis a une méthode d’analyse radicalement différente de Jpegsnoop puisqu’il examine les différences de compression de votre image. Il en ressort une représentation graphique ou apparait le ELA (Error Level Analysis que l’on peut traduire en Français par l’analyse du niveau d’erreur).

Utilisation de FotoForensics

Entrez simplement l’adresse URL de l’image ou uploadez-la sur le site puis cliquez sur le bouton « Upload URL » ou « Upload Picture ». Une image globalement noire apparaît sous la photo d’origine : c’est représentation ELA.

Pour analyser cette représentation graphique, il convient de la comparer à l’image d’origine.

Les zones de texture ou de couleurs similaires (le ciel, l’herbe, un vêtement etc.) doivent apparaître de la même façon et uniformément. Si par exemple une zone de ciel apparaît différemment, cela signifie que le niveau de compression est différent et que par conséquent, cette zone a été retouchée.

Testons à présent l’analyse ELA :

1. je supprime la barque rouge présente au premier plan sur cette photo.

Lilia

2. je procède maintenant à l’analyse de l’image ainsi modifiée.

Photo Lilia analysée par FotoForensics

On voit clairement en bas à droite que la représentation ELA de la mer n’est pas uniforme. Celle-ci est plus foncée et indique la zone qui a été retouchée.

Pour plus d’informations sur la manière d’analyser la représentation ELA de FotoForensics, je vous conseille vivement de vous rendre (en Anglais).

Les limites de FotoForensics

  • La détection n’est pas optimale sur les images Jpeg enregistrées plusieurs fois (ce qui est malheureusement souvent le cas des photos trouvées sur le net).  La mauvaise qualité Jpeg perturbe la détection ELA qui  apparaît alors majoritairement en noir.
  • L’analyse des images ne peut se faire sur sur des photos au format Jpeg ou Png.

Conclusion

Vous l’avez compris, il n’existe pas de solution miracle pour identifier à coup sur, une photo retouchée. FotoForensics offre malgré tout, une analyse plus poussée et plus intéressante que Jpegsnoop car il permet de localiser la ou les zones suspectes.

Articles similaires

Ces autres articles parlent aussi de :




ШОКИРУЮЩИЕ НОВОСТИ